Chandeliers miniature

Qu’est-ce que les chandeliers japonais ?

Si vous vous êtes déjà intéressé aux marchés financiers et que vous vous rappelez de vos cours sur les fonctions au collège, vous avez dû être surpris par des graphiques de la sorte :

Graphique boursier

La présence de ces graphiques en bourse n’est pas anodine. Ils sont présents partout, en particulier pour décrire l’évolution des cours et les étudier.

Pour pouvoir lire et analyser correctement un cours, il est impératif de comprendre le fonctionnement des bougies japonaises aussi parfois appelées chandeliers japonais.

 

Fonctionnement

 

Bougies japonaises

On distingue deux bougies : les bougies représentant une hausse (la blanche ci-dessus à gauche) et les bougies représentant une baisse du cours (la noire à droite ci-dessus). Elles sont généralement représentées en blanc et noir mais vous pouvez aussi les retrouver dans des couleurs différentes.

Commençons par la bougie de hausse : le trait bas horizontal de la bougie indique le prix d’ouverture, celui du haut le prix de clôture. De la même façon la mèche haute représente le plus haut atteint par cette bougie et la mèche basse le prix le plus bas au cours d’une séance. La différence entre la mèche haute et la mèche basse représente donc l’amplitude de prix qu’il y a eu sur une bougie.

En conséquence, plus les mèches sont grandes plus le prix a varié au cours d’une séance

La bougie noire est une bougie qui représente une baisse du cours. Elle diffère simplement par le fait que l’ouverture et la clôture sont inversés. En effet, puisqu’il s’agit d’une baisse le prix de clôture doit forcément être inférieur à son prix d’ouverture.

Vous l’aurez compris, la représentation des prix sous formes des bougies japonaises fourni au trader bien plus d’informations que s’il s’agissait d’une simple courbe.

Notez qu’une bougie est définie pour un intervalle de temps choisi. Selon l’intervalle de temps que vous définissez, une bougie peut représenter l’évolution du prix sur 1 mois, 1 semaine, 1 jour ou même 1 minute.

En analyse technique, il est courant d’étudier un cours sur des échelles de temps différentes. En effet : si votre analyse sur un graphique avec une période de 1 jour semble indiquer que le prix va monter, ce ne sera peut-être pas le cas sur un graphique 1 semaine. En conséquence, la hausse serait moins certaine.

Nous pouvons retrouver de nombreuses configurations de ces bougies en analysant un graphe. Nous allons voir ici les principales formes que l’on retrouve dans l’analyse des cours.

 

Marteau et pendu

Marteau bougies japonaises

Le marteau est une bougie haussière ayant une très longue mèche basse et pas de mèche haute. Notez que dans les livres de trading on parle parfois d’ombre et non de mèche. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez également cette formulation.

On l’interprète de la façon suivante : lorsqu’elle est précédée d’une baisse, elle est annonciatrice d’un retournement à la hausse.

Le cours ayant déjà baissé, les traders émettent des doutes quant à la possibilité qu’il tombe plus bas, c’est ce que représente cette figure. Il est très pertinent de chercher les supports en même temps que d’identifier cette bougie. Un support ainsi qu’un marteau sont d’excellents indicateurs pour identifier les retournements de tendance.

À l’inverse, le pendu est précédé d’une hausse. Le cours ayant déjà bien monté, les traders émettent des doutes quant à la possibilité qu’il monte davantage. Si ajouter à cela le cours tape une résistance majeure sans la franchir, il faut prendre garde à un retournement.

Le pendu est donc un chandelier annonçant un potentiel retournement à la baisse.

Notez cependant, que dans les 2 cas, il est souvent préférable d’attendre une ou deux séances afin de pouvoir confirmer la tendance dans un sens comme dans l’autre.

 

Doji

 

Doji bougies japonaises

Le Doji est un chandelier facilement reconnaissable puisqu’il n’a pratiquement pas de corps. Cela signifie que son cours d’ouverture est pratiquement identique à celui de clôture. Pour autant, le cours peut avoir fortement varié entre le début et la fin de séance.

Le Doji simple est représentatif de l’hésitation du marché. Au cours d’une séance, le prix a fortement varié dans les deux directions sans qu’aucune n’a pris l’ascendant sur l’autre. Le prix termine donc pratiquement sur son prix initial.

Le Doji dragon représente une séance ayant connu une forte baisse mais qui fut entièrement corrigé et dont le prix est revenu à l’état initial. On peut la retrouver lorsque le prix connaît une chute importante alors qu’il est déjà considéré comme bas, les acheteurs se ruent alors et le prix remonte au prix « normal ». C’est également une figure d’indécision qui prouve que les acheteurs et les vendeurs n’arrivent pas à se mettre d’accord quant à la direction que doit prendre le prix.

Enfin, le Doji pierre tombale représente une séance de forte hausse qui n’a pas réussi à se maintenir et dont le prix revient au prix d’ouverture. C’est également une figure d’indécision pour la même raison que mentionné précédemment.

Après des Doji, le cours a tendance à virer fortement dans une direction comme dans l’autre. Il convient d’être très prudent donc quand ils viennent à s’accumuler.

 

 

Marubozu et Morubozu

Morubozu bougies japonaises

Le Marubozou est simplement une bougie sans mèche : c’est donc une bougie de hausse dont l’ouverture est égale au plus bas et dont la clôture est égale au plus haut.

À l’inverse, le Morubozu est une figure baissière. Son plus haut rejoint le prix à l’ouverture et son plus bas à la clôture.

Ces deux bougies montrent que les traders sont du même avis quant à la direction que doit prendre le cours.

 

 

L’avalement

Avalement bougies japonaises

On distingue deux types d’avalements : l’avalement haussier constitué d’une bougie baissière suivie d’une grande bougie haussière qui englobe complètement la baisse. Ainsi que l’avalement baissier qui est constitué au contraire d’une faible bougie haussière et d’une importante bougie baissière englobant la première.

L’avalement haussier se produit généralement après une tendance baissière. Il vient marquer la fin de la baisse et le début d’un retournement vers une tendance à la hausse.

Vous l’aurez compris l’avalement baissier décrit l’inverse. Il vient qualifier la fin d’une hausse et un potentiel retournement vers une tendance baissière.

À noter que les retournements se produisent souvent sur des supports ou des résistances, les identifier en plus des avalements permet de mieux reconnaître les changements de tendances.

 

Le Harami

Harami bougies bourse

Le Harami est l’inverse de l’avalement dans le sens où la bougie la plus grande vient précéder cette fois là plus petite. Le retournement débute dans ce cas via une petite bougie. Les acheteurs dans le cas du Harami haussier ou vendeurs dans le cas de l’Harami baissier reprennent progressivement « l’avantage » sur le marché.

Au vu de l’Harami et de l’avalement, vous comprendrez qu’un retournement peut avoir lieu aussi bien après une petite qu’une grande bougie. Pour qu’un avalement ou un Harami soit confirmé, il faut qu’il soit suivi d’au moins deux bougies dans le sens de la nouvelle tendance.

Enfin et peut-être les plus importantes et utiles à savoir identifier il s’agit des lignes de
poussées baissières et haussières.

 

Lignes de poussées

 

Ligne de poussée bougie bourse

La ligne de poussée haussière se traduit lorsque le prix vient franchir une résistance et arrive à clôturer au-dessus de celle-ci. La résistance devient alors un support et un obstacle majeur est franchi. Plus rien n’empêche le prix de grimper si j’ose dire. C’est un signal très « bullish » et s’ensuit généralement d’une forte hausse.

À l’inverse la ligne de poussée baissière se produit lorsqu’un support est franchi et que la bougie suivante clôture en dessous de celui-ci. Ce support devient alors une résistance et « plus rien » n’empêche le prix de chuter davantage. Il est préférable dans ces moments de vendre la position avant que le prix ne chute trop.

À noter que les lignes de poussées s’appliquent aux supports et résistances mais aussi à tout type de figure chartiste comme les triangles, les biseaux, les diamants etc.

Il existe d’autres configurations pour les chandeliers japonais mais ceux-ci sont les principaux et les plus couramment retrouvés en bourse.

N’hésitez pas à nous faire part des articles que vous souhaiterez voir sortir dans les commentaires !

5
Matt
Matt

Fondateur de Bourse-investir et trader à mes heures perdues, j’ai créé ce site dans le but de partager mon expérience et ma passion pour l’univers de la bourse et du trading. J’ai toujours à cœur d’apprendre pour m’améliorer et j’adore passer des heures à me documenter sur les avancées de la blockchain ou de l’actualité boursière.