Miniature

Qu’est-ce que la DeFi ?

La DeFi (Decentralized finance en anglais) ou finance décentralisée est un écosystème qui rassemble les technologies et applications financières décentralisées du web. Cela s’organise principalement autour des applications de blockchains décentralisées (Dapps). Ces applications sont très souvent open-source : n’importe qui est libre de consulter le code qui en est à l’origine mais aussi non-censurable et dépourvu d’organe centrale.

Le terme décentralisé fait principalement référence à cette absence d’organe centrale qui est vitale dans le fonctionnement de la DeFi. Contrairement à une banque qui a la mainmise sur le fonctionnement de vos comptes et qui si elle le souhaitait pourrait bloquer vos transactions, dans la DeFi l’entière autorité sur les protocoles revient à ses utilisateurs. On parle alors de système de gouvernance décentralisée dans la mesure où toutes les décisions de développement ou de changement du protocole sont soumises et validés par les utilisateurs eux-mêmes. Ce serait un peu comme si vous organisiez un grand référendum pour changer le fonctionnement de votre banque et que si votre idée est suffisamment soutenue, la banque n’aurait d’autre choix que de la suivre.

 

Quels sont les avantages de la DeFi ?

La DeFi revendique l’accès à un système financier libre et équitable pour tous sans distinction à l’instar du système financier traditionnel qui peut être contraignant selon le pays, la position géographique, les lois en vigueur etc.

Cet écosystème répond à un simple constat « des millions de gens ne sont pas libre de gérer leur argent comme ils l’entendent mais disposent d’une connexion internet ». En effet, fin 2020 on comptait près de 4,79 milliards de personnes ayant accès à internet soit près de 60% de la population mondiale et 5,2 milliards d’utilisateurs mobiles uniques.

À titre de comparaison, en France d’après l’INSEE (l’institut national des statistiques), 90% des foyers disposaient d’un accès à Internet en 2019.

Le marché potentiel de la DeFi est donc gigantesque et est en pleine croissance. Il a triplé en à peine quelques mois et au moment de l’écriture de ces lignes (début février 2021) sa capitalisation s’élève à presque 35 milliards de dollars.

Il est possible de suivre l’évolution du marché de la DeFi sur DeFiPulse.

DeFI pulse

La décentralisation de la DeFi est accentuée par les « smarts-contracts » ou contrats intelligents qui permettent d’automatiser et de ne faire intervenir aucun tiers et ce à toutes les étapes de l’exécution d’un protocole.

Pour rappel : Les smart contracts ou contrats intelligents sont des programmes informatiques incontestable déployés sur une blockchain. Ils viennent automatiser et exécuter certaines tâches selon des conditions définies au préalable. Ils peuvent exécuter des tâches simples de type « If » … « Then » … mais également des tâches beaucoup plus complexes.

À titre d’exemple, lorsque vous demander un prêt à votre banque, vous devez passer par votre banquier qui va déterminer s’il est possible ou non de vous l’accorder. Le banquier est alors un tiers qui intervient dans ce processus tandis que dans la DeFi, personne ne se trouve de « l’autres côtés de l’écran » pour valider votre prêt : tout est entièrement automatisé via ces contrats intelligents.  

La DeFi a également l’avantage d’être facilement auditable et modulable. En effet nombreuses sont les Dapps et blockchains pouvant interagir entre elles afin de bénéficier des services proposés par chacun.

 

Que permet la DeFi ?

Comme mentionné plus haut, la DeFi est un écosystème financier à part entière dont les banques sont les protocoles qui en font partie. Parmi eux on compte certains des projets les plus populaires de la sphère crypto comme Aave ou Uniswap.

Voici une petite liste des principaux acteurs de la DeFi 😉

top 10 DeFi

Comme peut le faire une banque, un bon nombre de ces protocoles permettent de déposer ou d’emprunter de l’argent. À l’instar d’une banque et pour utiliser le jargon crypto il n’y a pas de « know your customer » (« connait ton client » en français), c’est-à-dire que pour déposer ou même emprunter, aucune carte d’identité ou preuve d’un quelconque CDI ne vous sera demandé. En revanche vous serez bien entendu obligé de mettre en place un collatéral comme d’autres crypto-monnaies ou stablecoins.

L’argent emprunté est celui déposé par les prêteurs et ces derniers sont rémunérés grâce aux intérêts payés par l’emprunteur. De ce côté, ça ne change pas par rapport à un prêt classique, il y aura toujours des intérêts à payer.

La grosse particularité et différence de ce système de prêt et d’emprunt par rapport à une banque classique est que n’importe qui peut jouer le rôle du prêteur ou celui de l’emprunteur.

Les dépôts ne se font pas dans un coffre mais généralement dans des pools de liquidités également appelés piscines.

L’emprunt et le prêt d’argent n’est qu’un des nombreux services financiers qu’il est possible de retrouver dans la DeFi. Il serait impossible de tous les détailler dans un seul article mais le « lending » est le principal et celui proposé par les 3 plus gros acteurs de la DeFi : Aave, Maker et Compound.

 

Pour résumer les principaux avantages de la DeFi sont :

 

  • Un fonctionnement dépourvu d’organe centrale : il ne dépend d’aucune entité majeure, ce qui rend difficile même pour les états la régulation d’un tel marché.

     

  • Un écosystème non-censurable et open-source où il n’y a pas « d’envers du décor » auquel chacun est libre d’accéder et de se renseigner comme il le souhaite.

     

  • Un système inclusif où chacun peut participer que ce soit via la gouvernance d’un protocole ou même à son développement. En effet ils existent de nombreuses communautés de développeurs même parfois bénévoles autour de ces projets.
  • Un écosystème modulable en constante évolution qui interagit très bien avec ses voisins. L’évolutivité d’une blockchain est l’une des principales problématiques au sein de ces projets.
  • L’absence d’intervention de tiers et l’entière automatisation grâce aux contrats intelligents.