Chainlink logo

Qu’est-ce que Chainlink ?

 

Sortie fin 2017 suite à une ICO ayant levé plus de 32 millions de dollars de fonds, Chainlink est un réseau décentralisé d’oracles sur la Blockchain. La création d’applications décentralisées sur la Blockchain a la côte depuis la sortie d’Ethereum en 2015 et l’apparition des smart-contracts a ouvert le champs à de nouvelles possibilités.

Bien que les smart-contracts présentent de nombreux avantages : système décentralisée et fonctionnel sans interruption, gestion autonome des transactions et des actifs numériques etc. Ils ne sont pas capables de récupérer et d’interagir avec des sources de données externes à la blockchain limitant ainsi considérablement les possibilités de telles applications.

 

Un exemple pour mieux comprendre

 

Prenons l’exemple d’un système de remboursement de billets pour une compagnie ferroviaire. Les billets que vous achetez spécifient que si le train que vous prenez arrive avec plus de 1 heure de retard, votre billet vous est remboursé.

Pour vérifier si vous êtes éligibles au remboursement de votre billet, cette application devra nécessairement avoir accès à des données externes telles que l’heure à laquelle le train était censé arrivée et l’heure à laquelle il est effectivement arrivé afin de pouvoir constater si le délai d’une heure a été ou non respecté.

Un système comme celui-ci n’aurait pas pu voir le jour avant la sortie des oracles et des réseaux pouvant communiquer à la fois on-chain et off-chain comme Chainlink.

Chainlink est pour l’instant établi sur la blockchain Ethereum mais projette à l’avenir de se développer pour pouvoir accueillir tous les principaux réseaux de smart-contracts.

 

Comme mentionné plus haut, Chainlink est un réseau d’oracles présent sur la blockchain. Ces oracles permettent de récupérer des informations off-chain pour les transmettre à la blockchain (on-chain) et vice-versa. Il est donc également possible de transmettre des données issues de la blockchain à des systèmes off-chain telles que des API externes. 

L’accès à ces diverses sources de données permet d’exécuter sur la blockchain des systèmes telles que celui mentionné dans l’exemple plus haut avec les avantages que présentent les smart-contracts.

Il devient alors possible d’imaginer une infinité de systèmes utilisant ces services.

Par exemple, on pourrait envisager des systèmes avec des smart-contracts s’occupant du financement et de l’approvisionnement de certains commerces. Ils pourront ainsi accéder à des informations externes et capitales à leur fonctionnement telles que l’accès aux positions GPS des différentes expéditions, l’accès aux ERP (Enterprise ressource planning) des diverses entreprises, des spécificités douanières etc.

 

Architecture On-chain 

Suite une requête utilisateur,  un noeud du réseau Chainlink se charge de retourner les données via une interface on-chain qui est constituée de 3 contrats distincts  :

  • le Reputation contract : ou contrat de réputation, il permet de suivre les performances du fournisseur de l’oracle.

     

  • Le Order-matching contract : ou contrat de gestion de commande, il récupère les offres du fournisseur d’oracles puis utilise le contrat de réputation pour fixer le prix de l’offre correspondant à l’information demandée pas l’utilisateur.
  • L’aggregating contract : ou contrat d’agrégation, récupère la réponse finale émise par les fournisseurs d’oracles et calcule le résultat de la requête émise par l’utilisateur. Il renvoie également une donnée pour actualiser les performance de l’oracle dans le contrat de réputation.

Architecture Off-chain

La partie off-chain de Chainlink consiste en un réseau de noeuds d’oracles connectés au réseau Ethereum. Ces noeuds viennent collecter indépendamment les réponses émises pour les requêtes off-chain donc hors de la blockchain. 

Le fonctionnement off-chain s’effectue de la manière suivante : 

Une requête est effectuée à partir d’un user contract ou contrat utilisateur. Cette requête est ensuite traduite par le Chainlink core dans un langage compréhensible hors blockchain et compréhensible pour une source de donnée externe comme une API.

Une fois les données collectées, elles sont traduites on-chain également via le Chainlink core puis renvoyées au contrat d’agrégation Chainlink.

En remerciement, l’oracle reçoit des jetons LINK en guise de paiement.

 

Equipe et partenaires 

 

  • CEO – Sergey Nazarov : a débuté sa carrière chez FirstMark Capital qu’il quitta pour se lancer dans le monde des cryptos en 2011.

     

  • CTO – Steve Ellis : anciennement ingénieur et développeur chez Pivotal Labs, il travaillait sur la sécurité et évolutivité des systèmes.
  •  Chef des opérations – Brendan Magauran : ancien avocat général à Alivia dans l’industrie de l’intelligence artificielle et du machine learning.
  • Directrice marketing – Adelyn Zhou : marketer expérimentée ayant travaillée pour de grand groupes comme Amazon. Egalement experte en intelligence artificielle appliquée.
  • Dan Kochis – Directeur commercial et partenariats : Longue expérience en développement commercial, il a travaillé chez Alibaba et contribué à leur première acquisition américaine.

Pour aller plus loin

Matt
Matt

Fondateur de Bourse-investir et trader à mes heures perdues, j’ai créé ce site dans le but de partager mon expérience et ma passion pour l’univers de la bourse et du trading. J’ai toujours à cœur d’apprendre pour m’améliorer et j’adore passer des heures à me documenter sur les avancées de la blockchain ou de l’actualité boursière.