Logo Ripple

Ripple c’est quoi ?

Lancé en septembre 2012 par Chris Larsen et Jed McCaleb dans un premier temps sous le nom d’Opencoin, Ripple est un protocole de monnaie virtuelle souhaitant à terme remplacer les protocoles de transfert de fonds SWIFT et SEPA.

Aujourd’hui il est difficile de ne pas connaître ces protocoles puisque ce sont eux qui gèrent nos virements aux quotidiens. Si vous avez déjà effectué un virement que ce soit national ou international, vous savez sans doute que cela prend du temps. Les virements européens (SEPA) prennent en moyenne 24 heures contre 2 à 5 jours pour un virement international (SWIFT).

Ripple a la particularité de ne pas reposer sur la technologie de la blockchain et a développé son propre réseau décentralisé. La validation des transactions sur le réseau ne nécessite aucun tiers et est opérée par un algorithme qui leur est propre appelé RCPA pour « Ripple protocol consensus algorithm » ou algorithme de consensus du protocole Ripple en français.

Il fonctionne de la manière suivante : le réseau est constitué de nœuds qui doivent approuver les transactions. Si les validateurs l’approuvent à l’unanimité, la transaction est alors effectuée. Les validateurs sont présents en nombre limité et sont principalement constitués de banques, d’entreprises et même d’universités.

 

Pourquoi Ripple ?

Ripple souhaite pallier les problèmes des méthodes de virements classiques en offrant aussi bien aux institutions, qu’aux entreprises ou particuliers une solution de paiement rapide, sécurisée et contrairement à certaines blockchains comme le Bitcoin, une solution verte et durable.

En effet, Ripple se distingue sur plusieurs aspects :

  • Le faible temps de transaction : seulement 3 à 5 secondes pour un transfert d’argent contre 500 secondes en moyenne pour le Bitcoin.

     

  • Un coût de transaction extrêmement faible: 0,0002 dollars par transaction. À titre de comparaison, lors d’un virement à l’international il faut compter des frais d’émissions, de réceptions, de change … tout cumuler il n’est pas rare que le coût du virement dépasse les 10 euros.
  • Une capacité de transaction importante : le réseau est capable d’effectuer 1500 transactions par seconde.
  • Une faible consommation énergétique : une émission en carbone neutre. En comparaison la consommation énergétique du Bitcoin représente 0,3% de la consommation mondiale.
  • Un nombre de partenaires importants en constante croissance avec parmi eux des géants tels que American express.

Vous aurez compris que le Ripple a de quoi séduire, notamment les banques et tout autre institutions intéressées par les transferts de fonds internationaux et conversion de monnaies.

 

Et le jeton XRP ?

Le jeton XRP intervient lors du transfert des fonds. En effet il est utilisé comme monnaie intermédiaire lors d’un virement. Pour illustrer son fonctionnement, prenons un exemple :

Julie habite au Mexique et souhaite envoyer de l’argent à son frère Pierre qui habite en Chine. Julie possède donc des Pessos mexicains qu’elle peut envoyer mais Pierre souhaite recevoir des Yuan chinois.

Les pessos mexicains vont quitter le compte de Julie vers un premier compte intermédiaire alimenté en XRP qui va envoyer l’équivalent de la somme en XRP vers un second compte intermédiaire alimenté en Yuan qui va alors les déposer sur le compte de Pierre.

Cette méthode est efficace mais présente deux inconvénients non négligeables :

  • Le XRP est une crypto-monnaie et par nature assez volatile, ainsi même si la transaction prend moins de 5 secondes, sa valeur peut changer durant ce laps de temps.
  • Cette méthode de transfert oblige les banques à préalimenter et à maintenir en permanence des fonds dans ces comptes intermédiaires.

En effet : pour reprendre l’exemple de la transaction entre Julie et Pierre. En l’absence d’un compte préalimenté en Yuan, la conversion entre Pessos et Yuan ne peut s’effectuer.

 

Au moment de l’écriture de cet article, le XRP se situe à la 7ème place du palmarès des crypto-monnaies avec une capitalisation de 21,7 milliards de dollars. Il y a actuellement 45 milliards de jetons en circulation sur les 100 milliards que compte le protocole.

Pour conclure

Contrairement à de nombreux projets au sein de la sphère crypto, il est facile de voir les avantages et applications concrètes que Ripple et sa crypto-monnaie XRP peuvent apporter. Néanmoins, Ripple présente également des inconvénients indéniables :

 

  • Moins de la moitié des jetons créés ont été émis et la majorité est encore détenue par la société Ripple ce qui lui confère presque l’entier contrôle sur sa valeur monétaire. Cela semble aller à l’encontre d’un réseau décentralisé comme le prône le projet.
  • Une adoption progressive mais lente par les institutions qui pour certaines cherchent toujours à freiner la montée en puissance des crypto-monnaies.
  • L’obligation d’alimenter des comptes intermédiaires pour soutenir un système de conversion monétaire stable.
  • Un système qui semble viser d’avantage les institutions et entreprises que l’utilisateur particulier.
Matt
Matt

Fondateur de Bourse-investir et trader à mes heures perdues, j’ai créé ce site dans le but de partager mon expérience et ma passion pour l’univers de la bourse et du trading. J’ai toujours à cœur d’apprendre pour m’améliorer et j’adore passer des heures à me documenter sur les avancées de la blockchain ou de l’actualité boursière.