trading cours

Introduction

La stratégie de suivi de tendance est une méthode utilisée en analyse technique, consistant à acheter un actif financier lorsque le marché est en tendance haussière ou shorter un actif lorsque le marché est en tendance baissière.

Cette méthode a notamment été utilisée par certains des plus grands traders du vingtième siècle tel que Richard Denis, Ed Seykota ou encore Jessy Livermore : “Trade only when the market is clearly bullish or bearish” (« Ne tradez que si le marché est clairement haussier ou baissier »).

 

Déterminer la tendance

Pour adopter une stratégie de suivi de tendance sur un actif financier, il faut d’abord déterminer la direction que prend le cours…mais attention, la majorité des actifs ne sont pas forcément dans un mouvement de tendance à la hausse ou à la baisse !

De ce fait, une sélection drastique des actifs est à opérer avant de prendre position. On peut éliminer tous les actifs suivants :

  • ceux dont le cours ne semble évoluer dans aucune direction (ceux qui stagne)
  • ceux qui sont trop volatiles et donc où la tendance n’est pas clairement définie
  • ceux qui sont dans un range

Notons que ces actifs représentent la majorité des actifs présents sur le marché.

Une fois que vous avez sélectionné vos actifs et déterminé une tendance haussière ou baissière sur une échelle de temps donnée (graphique 1 heure par exemple), il est nécessaire de confirmer cette tendance pour augmenter vos probabilités de succès et diminuer votre risque.

Pour vérifier que la tendance est toujours haussière, il est pertinent d’observer le cours sur plusieurs échelles de temps différentes.

Par exemple, vous souhaitez acheter une action Apple qui présente une tendance haussière sur un graphique 15 minutes, il vous faut vérifier que la tendance est toujours bien haussière sur le graphique 1h, 4h, journalier, etc… De cette façon, le nombre d’actifs potentiellement intéressant va encore d’avantage diminuer.

Notons qu’il n’est pas nécessaire que l’actif soit en tendance sur un graphique hebdomadaire pour prendre des positions de l’ordre de quelques minutes : les échelles de temps sont à adapter à la durée de prise de position.

Maintenant que vous avez sélectionné votre actif, … le plus dur reste à venir : prendre position !

 

Prendre position

Pour rentrer en position dans une tendance haussière ou baissière, vous devez déterminer un point d’entrée, et pour ce faire, vous devez sortir l’artillerie lourde de l’analyste technique !

En effet, les indicateurs techniques sont un bon moyen pour anticiper la continuité d’une tendance haussière ou baissière.

Moyenne mobile : une stratégie qui peut être utilisée consiste à acheter (ou vendre) l’actif lorsque son cours passe au-dessus (respectivement en dessous) de sa moyenne mobile à 50 jours et à revendre ce dernier une fois qu’il repasse en dessous de cette moyenne. (Attention cependant aux faux signaux).

cours

RSI : Il est également possible d’utiliser le RSI comme indicateur de suivi de tendance en achetant (ou en vendant) un actif lorsque sont RSI vient « rebondir » sur sa zone de neutralité à 50. Plus le nombre de rebond d’affilé sur la zone de neutralité est important, et plus les probabilités de succès s’agrandissent pour le suivi de tendance au prochain rebond.

rebond

Manager son risque

Pour augmenter et améliorer ses gains en utilisant cette stratégie, il faut chercher à maximiser les probabilités qui iront dans le sens de la prolongation du mouvement. En effet, plus il y aura de similitudes parmi les indicateurs techniques, plus il y a de chances que le mouvement soit fort et les probabilités de succès élevées.

Mais attention ! Le marché peut tout à fait se retourner contre vous à tout moment.

Pour éviter de trop grosses pertes, l’utilisation du stop-loss, voire du stop-loss suiveur, peut s’avérer efficace dans ce type de stratégie. En effet, le stop va accompagner le cours de l’actif dans le sens de la tendance et pourra être activé en cas de renversement important de tendance.

Pour en savoir plus sur l’utilisation du Stop-loss et des ordres en bourse, nous vous invitons à consulter notre article dédié à ce sujet.

Cependant, l’utilisation du stop-loss doit être efficace : un stop-loss trop proche du point d’entrée vous fera sortir de votre position en perte alors qu’il n’y avait juste qu’un effet correctif de la tendance.

À l’inverse, un stop-loss trop éloigné de votre point d’entrée risque d’engendrer d’importantes pertes si le cours venait à chuter. Il faut donc bien déterminer la position de votre stop-loss en fonction du montant que vous êtes prêt à risquer en cas de chute du cours.

Si vous voyez que la tendance s’essouffle : « range », possible retournement, oscillations devenues trop importantes, jambe haussière plus petite qu’une jambe baissière pour une tendance haussière (et inversement pour une tendance baissière), …réduisez, voire cloturez vos positions : c’est la meilleure chose à faire lorsque vous ne vous sentez pas à l’aise sur une position.

A l’inverse, si vous sentez que vos à priori sur la tendance de l’actif se confirme, renforcer sa position peut permettre d’engranger d’avantage de bénéfices.

Enfin, s’il s’avère que vous êtes dans un trade gagnant, ne clôturez pas vos positions avant d’avoir profité pleinement de toute l’amplitude du mouvement, le but final étant de capitaliser au maximum sur vos trades gagnants. Il faut néanmoins restez prudent et prévoir une marge est conseillé.

Il est très facile de se laisser emporter par ses émotions et de subir un retournement.

« Il est impossible de prédire de façon exacte les cours des marchés et cet article ne se substitue pas à un conseil financier professionnel. »

Alex
Alex

Co-rédacteur de Bourse-investir, je suis passionné par les marchés financiers et je souhaite partager ma passion pour ce domaine fascinant, tout en continuant à approfondir mes propres connaissances.